Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience en tant qu'utilisateur de notre site internet. Cookie Demandez plus d'informations

Accueil » Ressources linguistiques » Littérature espagnole » Histoire de la littérature latino-américaine » Martín Fierro

Histoire de la littérature espagnole

Martín Fierro

José Hernández (1834-1886) est l’auteur du livre que Leopoldo Lugones a proclamé comme être le livre national d’Argentine : Martín Fierro. Il nous décrit le stéréotype du « gaucho », homme vivant dans les plaines d’Argentine, d’Uruguay et de Rio Grando Sul au Brésil, leur indépendance et leur liberté.

Récemment indépendantes d’Espagne, beaucoup des nouvelles républiques d’Amérique se sont mises à chercher leur propre identité nationale et le gaucho Martín Fierro est devenu un vrai symbole de l’Argentine. Le livre nous donne beaucoup d’exemples sur leur façon de parler, d’utiliser vos au lieu de et de changer les lettres (juego pour fuego, etc.). Hernández a été cependant critiqué par beaucoup d’intellectuels de l’époque.

Publiée en 1872, l’histoire principale de la première partie de son œuvre se centre sur le recrutement de Martín Fierro dans l’armée, dans le but de défendre un fort contre l’attaque des indiens. Martín Fierro devient un fugitif recherché par la police et, dans sa fuite, il rencontre le sergent Cruz qui finit par le suivre. Ensemble, ils vont s’échapper pour aller vivre avec les indiens : leur vie indigène est selon eux meilleure que ce qui les attend dans la civilisation.

En 1879, José Hernández publia « Le Retour de Martón Fierro ». Dans cette seconde partie, il changea l’intrigue de l’histoire et l’idyllique cadre de liberté chez les indiens n’existent plus. A la place, il est montré comme à la recherche d’une adaptation à la civilisation qu’il rejetait dans la première partie de son œuvre.

On pense que l’auteur s’est inspiré de personnes réelles pour plusieurs des personnages de Martín Fierro. Là où José Hernández a grandi, lobería Grande (Mar del Plata), vivait un gaucho rebelle ayant le même nom, même si ces noms et prénoms étaient plutôt communs. La chose la plus probable serait que Martín Fierro soit un personnage paradigmatique du gaucho argentin de 1880.

Les deux livres de Martín Fierro ont beaucoup influencé la littérature latino-américaine en général, et la littérature argentine en particulier, autant pour les sujets traités que la façon dont ils étaient traités, surtout à travers de la langue, autre symbole de l’Argentine.

Demandez plus d'informations! Inscrivez-vous!