Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience en tant qu'utilisateur de notre site internet. Cookie Demandez plus d'informations

Accueil » Ressources linguistiques » Littérature espagnole » Histoire » Moyen Âge » Archiprêtre

Histoire de la littérature espagnole

Juan Ruiz, Archipêtre de Hita, et le Livre de Bon Amour

Au 14ème siècle, apparaît un mystérieux auteur, Juan Ruiz, Archiprêtre de Hita, que l’on connaît seulement grâce aux quelques données éparpillées dans sa seule œuvre, « El Libro de Buen Amor » (Livre de Bon Amour).

On pense qu’il aurait écrit son livre, ou au moins une de ses parties, pendant qu’il était en prison (selon des recherches et les dates mentionnées, l’œuvre serait composée de deux parties, une écrite en 1330 et l’autre en 1343), à cause des allusions continuelles faites à Dieu le libérant de la prison dans laquelle il était. Il a très probablement été enfermé dans cette prison par Gil Albornoz, archevêque de Tolède, un des archevêques qui se sont dédiés aux Papes d’Avignon.

Il intègre aussi dans ses livres une grande variété de « ensiemplos » (commentaires spirituels) qu’il utilise pour un usage moral. Il écrit des commentaires sarcastiques sur l’amour de l’époque, faisant de son livre un des plus amusants de l’âge médiéval.

Le titre de ce livre n’a pas été donné par l’auteur mais par Ramón Menéndez Pilar, qui l’a tiré d’un des passages du texte.

Demandez plus d'informations! Inscrivez-vous!