Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience en tant qu'utilisateur de notre site internet. Cookie Demandez plus d'informations

Accueil » Ressources linguistiques » Littérature espagnole » Histoire » La Renaissance

Histoire de la littérature espagnole

La Renaissance dans la littérature espagnole

Au début du 15ème siècle, le monde chrétien occidental était sur le point de subir de grands changements. La révolution allait détruire la conscience médiévale de l'époque. De nouveaux personnages imposèrent leur nouvelle vision, sur le plan intellectuel et artistique. La Renaissance était un véritable retour à l'ancienne culture. La Grèce et Rome sont devenues de vrais exemples de ce que l'Europe devrait être et étaient considérées comme de vrais idéaux à suivre.

Les turcs envahirent l'Empire Romain oriental, dans lequel beaucoup de livres écrits par des auteurs classiques avaient été conservés. Les sages occidentaux ont emmené avec eux en Italie la culture classique et le reste de l'Europe était très attiré par cette nouvelle culture. Les rois chrétiens rêvaient de rapporter la gloire à l'Empire Romain.

De nouveaux marchés furent ouverts vers l'est, ce qui permit aux zones méditerranéennes de s'enrichir. Des commerçants de Genève et de Venise apportèrent de l'or en Europe, et ce qui créa une nouvelle notion : les mécènes, des personnes ayant un certain statut social, membres de l'Eglise ou de la noblesse. Une nouvelle classe sociale fut créée et sera déterminante pour les siècles suivants : la bourgeoisie. Les nouvelles réussites commerciales ont permis aux commerçants de rester unis et de créer un petit réseau d'entreprises.

Avec l'apparition de l'imprimerie, le monde littéraire connut un grand changement. Les livres ne devaient plus être recopiés à la main dans les monastères. Ces nouvelles éditions étaient connues sous le nom de incunabula (les livres qui étaient imprimés à l'époque de l'invention de l'imprimerie). En plus de ce changement, un nouveau développement géographique surgit, ce qui provoqua de nouvelles façons de penser : la Terre n'est plus au centre de l'univers et n'est plus qu'une simple planète tournant autour du soleil ; l'Homme prit conscience de sa propre identité et découvre qu'il peut se guider par lui-même ; la théorie de l'anthropologie apparait ; Dieu n'est plus l'axe principal de la vie humaine ; l'idée que le monde est une vallée de larmes est remplacée par une certaine joie de vivre. La Renaissance fut un véritable hommage à la beauté humaine et à l'amour. Même les représentations divines ont été humanisées. Le super-réalisme médiéval disparut de l'art et devenut plus profond et expressif. Le monde ne s'était pas appliqué qu'à Dieu, mais aussi à l'Homme. Des jardins et palaces furent construits pour le plaisir de leurs habitants.

L'amour courtisan prit de plus en plus d'importance dans la mesure où la littérature appartenait maintenant aux salons des palais. Pendant le Moyen Âge la littérature appartenait aux monastères alors que pendant la Renaissance, les nobles commencèrent à montrer de l'intérêt pour les arts. Garcilaso de la Vega faisait partie des poètes ayant écrit des poèmes à une femme mariée dont il était amoureux. Les femmes étaient ravies qu'un homme autre que leur mari puisse être attiré par leur beauté. Mais, la majorité du temps, il s'agissait d'une beauté idéalisée.

L'amour courtisan était un genre littéraire très commun et originaire de Provence. Boscan et Garcilaso ont ajouté des mètres italiens à leur version espagnole. Il ne faut pas oublier le sonnet qui, plus tard, a beaucoup influencé la littérature.

En résumé, la Renaissance a révolutionné la façon de penser de la culture occidentale, autant intellectuellement qu'artistiquement. Avec étendue rapide de ce phénomène, la communication entre les royaumes européens fut très largement améliorée.

Demandez plus d'informations! Inscrivez-vous!