Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience en tant qu'utilisateur de notre site internet. Cookie Demandez plus d'informations

Accueil » Ressources linguistiques » Alphabet espagnol » Lettre L

La lettre L


ÉÑÉ. Consonne occlusive nasale palatale voisée

Origine graphique:
Depuis le 13ème siècle, les copistes ajoutent un ~ pour le doublé N : NN=Ñ, et au 15ème siècle, Nebrija la reconnaît comme un élément fondamental du castillan

Exemple d'utilisation:
ñandu

La lettre L en espagnol

La lettre « L » est la douzième lettre de l’alphabet espagnol et son nom est « ELE ». Le « L » est apparu en premier sous cette forme en Latin, originaire de la lettre grecque « lambda », qui elle vient d’un hiéroglyphe égyptien.

En espagnol, la lettre « L » est phonétiquement décrite comme une consonne alvéolaire latérale qui est produite en appuyant le bout de la langue sur la crête alvéolaire, c’est-à-dire la partie bosselée du palais directement derrière les dents du haut, afin que l’air puisse passer des deux côtés de cette « barrière » créée. C’est de cette façon que, en espagnol, des mots tels que « lado », « mal » et « doble » sont prononcés.

En espagnol, il existe un digramme construit par deux « L » consécutifs et qui correspond à une consonne différente. Ce son est produit en appuyant la partie centrale de la langue courbée sur le palais et à ce même moment l’air doit passer par les côtés de cette barrière en une légère implosion. C’est le son produit dans les mots espagnols « calle », « lluvia » et « cuello ». Cependant, cette consonne peu être prononcée différemment selon les régions.

Il y a aussi une façon assez répandue de prononcer de la lettre « ELLE » comme un « Y ». Ce phénomène s’appelle le « yeísmo ». En catalan, il est possible d’écrire le « LL » pour représenter le son de deux « L », qui, malgré être l’un à côté de l’autre, ils appartiennent à deux syllabes distinctes, comme dans le mot il.luminació, combinaison appelée en espagnol ele geminada.

Demandez plus d'informations! Inscrivez-vous!